Il était une fois dans le Shandong (山东)… Jinan (济南), capitale régionale

Fini les vacances au soleil, retour à Xi’an!! Car avant de partir pour les putes plages de la Thaïlande (magnifiques!) et le Mekong au Laos (somptueux!!), je suis passé faire un peu de tourisme dans la 2e région la plus peuplée de Chine (après le Henan – 河南) : le Shandong (山东).

C’est LA!

 

Région située à peu près, à plus de 1 000km de Xi’an, elle se situe juste en dessous de la région du Hebei (河北), proche de Beijing (北京). En gros : partir pour le Shandong un 12 janvier 2013 = voyage pour le Pôle Nord (en gros!). Car oui, il fait grand froid à ce moment de l’année, d’autant plus que le Nord de la Chine connait un de ses hivers les plus rigoureux depuis 30 ans. Pour résumer : des conditions climatiques dramatiques, une humidité maritime déchirante…quoi de mieux pour se décider et de se dire que cela va être de superbes vacances ? Moi j’ai voté pour, hein!?

Et je n’ai pas regretté! Arrivé donc le 12 janvier 2013 au soir, après 5 heures d’attentes à l’aéroport de Xi’an pour cause de retard, et 2 heures de vol. Me voilà à Jinan (济南), la capitale régionale du Shandong. Mon partenaire de linguistique  (刘帅) est venu me chercher avec une de ses amies…et en voiture s’il vous plait! Diner préparé et englouti à ma façon (ou comment transformer une moquette immaculée en patchwork de bouffe ; nan mais je suis fier de moi, hein!), puis dodo car le lendemain sera consacré à la visite de la ville.

Allez, on démarre par les bassins d’eau irrigués par un affluent du Huanghe (黄河), Fleuve jaune, où les gens viennent y puiser une eau particulièrement limpide, et potable (semblerait-il, mais je ne m’y risquerais pas).

DSC05454

Charmant, malgré la brume

Charmant, malgré la brume

 

 

 

 

 

 

Un certains nombre de canaux traversent donc Jinan, jonchés de nombreux petit ponts dont l’architecture m’est toujours autant agréable à l’oeil. Néanmoins, cette ville ne brille pas par son nombre de sites remarquables. Il y avait bien quelques visites intéressantes mais le froid peut être particulièrement dissuasif et n’encourage pas à crapahuter hors des murs de la cité, dommage! Par conséquent, je n’ai pas gravi le Mont Taishan (泰山), la plus fameuse montagne à la lecture de la mythologie Taoïste. Va pour une prochaine fois!

Une erreur architecturale se cache dans cette photo...

Une erreur architecturale se cache dans cette photo…

Nous avons également pu visiter l’intérieur d’une cour appartenant à un bâtiment officiel avec un très joli bassin artificiel, agité par l’humeur des poissons habitués à être paresseusement nourris par l’Homme. Je ne retiendrais donc que les entourages du bassin, fort peu visités en cette période particulièrement froide (bon, -8°C c’est pas la mort, mais à 100% d’humidité c’est pas simple).

DSC05470

Voilà donc le tour de la ville torché en presque 1 jours et demi. Après, comme je le disais dans un précédent post, Jinan ne déroge pas au caractère peu personnalisé des villes chinoises : rectilignes, sans grande âme particulière, « harmonisées », seule la géographie fait la différence. A Jinan, c’est les canaux et les bassins d’eau. C’est pas grave, je n’avais pas l’intention de m’y attarder, et pensais déjà à la prochaine destination riche en histoire : la ville de Qufu (曲阜), berceau de Confucius (孔子)…mais ça , c’est une autre histoire!

 

Publicités

2 réflexions sur “Il était une fois dans le Shandong (山东)… Jinan (济南), capitale régionale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s