Qu’est ce qu’on mange

Un temps certain s’est écoulé entre la dernière chronique à ce sujet et celle d’aujourd’hui. On m’aurait presque reproché de ne parler que de nourriture en Chine. Néanmoins et je le répète, ne pas être admiratif de la diversité « des » cuisines chinoises serait une grave erreur de jugement. Pour ce qui est de l’apprécier après, tout est question de goûts et peux comprendre que certains n’aiment pas la nourriture relevée (voire très relevée), d’autres n’aiment pas le tofu (mais qu’est ce que vous foutez en Chine au fait ?), ou d’autres encore n’aime pas les légumes chinois… Bref, j’estime qu’en Chine, il y en a pour tous les goûts mais me complais à faire la leçon aux fines bouchent en expliquant que l’on ne saurait avouer son amour pour la France sans au moins apprécier certains plats du terroir, le pain, le fromage, le vin etc…, idem pour la Chine donc. Parenthèse fermée.

Aujourd’hui je vais vous parler des saveurs du 云南 ( Yunnan, la fameuse région tant appréciée de tous) que j’ai eu le plaisir de déguster il y’a quelques temps, dans un restaurant spécialisé à 西安 (Xi’an).

Accrochez vous à votre pantalon, ça peut décoiffer :

A votre avis ? ^^

A votre avis ? ^^

Voici donc des 炸竹虫子 (Zha Zhu Chong Zi), c’est à dire « Vers de bambou fris ». Ehh oui, il s’agit donc bien de « vers » de terre, de bambou plus exactement, fris. Malgré le côté repoussant au premier abord, il s’avère que ces bestioles sont assez savoureuses à déguster. On dirait un peu des frites d’apéritif 🙂 . Vraiment pas mal du tout mais excessivement cher puisque la demi-portion est à 48Y soit une portion entière pour 78Y (à peu près 8,5€) et que cela ne nourrit pas du tout! Un apéritif quoi!

S’en est suivi des plats plus « ordinaires » sachant qu’une grande spécialité du 云南, ce sont ses variétés de champignons.

Des champignons & du Tofu

Des champignons & du Tofu

Un délicieux mélange de champignons sautés puis marinés avec de généreux morceaux de tofu blanc et quelques 菠菜 (Bo Cai – Epinard chinois), le tout préparé sous forme d’un ragout végétarien. On lui a bien pété la gueule  au plat!

Une petite viande pour accompagnée cela ne serait pas de trop:

Du coincoin croustillant!

Du coincoin croustillant!

Un peu de canard préparé en « croute » (ne me demandez pas en croute de quoi, je n’en sais rien!)! Tout aussi délicieux. Il convient de tremper chaque morceaux dans un mélange d’épices disposé avec le plat!  Bouches sensibles, s’abstenir!

Manque plus que l’accompagnement vedette des plats du Sud de la Chine mais dans une présentation propre au 云南:

L’ananas surprise!!

L’ananas surprise!!

Il s’agit en réalité d’un ananas remplit de riz gluant et mélangé avec des morceaux d’ananas! Particulièrement bourratif et consistant, on a eu du mal à le finir et pourtant, il n’était pas bien grand. Vous retrouverez souvent ce genre de présentations du riz dans les restaurant du 云南. J’adore!!

 

Publicités

3 réflexions sur “Qu’est ce qu’on mange

  1. hummmmm, ça a l’air appétissant tout ça !!!!!
    Je serais curieuse de goûter les « gâteaux apéritif » !!!!!
    Bon Appétit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s