Et voilà la petite soeur : la Petite Pagode de l’Oie Sauvage (小雁塔)

La ville de Xi’an a une particularité qui est la suivante : avoir un monument historique en double, l’un en grand, l’autre en petit. Passée la plaisanterie, ce n’est pas tout à fait faux puisqu’il existe bien 2 pagodes de l’Oie Sauvage (雁塔) :

  • La Grande Pagode de l’Oie Sauvage (Big Goose Pagoda – 大雁塔) : la plus célèbre, la plus connue, la plus visitée…la plus belle, c’est un peu la « Tour Eiffel » de Xi’an. Je lui consacrerai un article bientôt
  • La Petite Pagode de l’Oie Sauvage (Small Goose Pagoda – 小雁塔): plus petite en effet, plus confidentielle mais aussi plus paisible…peut être plus authentique serais-je tenté de dire.

Voyons donc ce que ça donne. Habitant dans le Sud de la ville, à la frontière du 3e périphérique, j’embarque en métro avec 刘帅 (mon partenaire de linguistique, faut suivre merde!), direction la station 难稍门 ( « Nan Shao Men ‘r – prononcé avec un « r » bien trainant sur la fin…bien « Accent Chine du Nord »). Une fois arrivé, reste à bifurquer vers l’Est sur 300 mètres et nous voilà arrivé :

L'entrée de la bête

L’entrée de la bête

L’entrée (gratuite sur présentation du passeport) comprend l’accès au jardin et au musée se trouvant au Nord de la Pagode. Si vous voulez monter sur la petite pagode, il vous en coutera 20Y et si vous voulez jouer avec une grosse cloche rituelle (un peu plus loin), c’est 10Y les 3 coups, 15Y les 5 coups (quand je vous dis qu’ils ont ça dans le sang!).  Bref, je ne suis pas branché visite « Disney » mais plutôt flânerie dans le jardin, donc je me suis abstenu (rationalisation financière oblige…le premier qui dit « pingre », j’le bute, cela va sans dire).

La petit pagode de l’Oie Sauvage servait essentiellement de lieu de méditation et de repos aux lettrés, eu égard à la réelle quiétude qui se dégage de cet endroit…à taille humaine (pour une fois). Pour le reste, l’histoire m’échappe un peu vu que cela fait plus de 3 semaines que j’y suis allée (je prends du retard, je sais). Les photos parlent d’elles-mêmes, la géographie des lieux est prompt à la flânerie durant des heures.

DSC06151DSC06169

Mais au delà de la flânerie, on est venu aussi pour voir cette fameuse pagode, aussi petite fusse-t-elle.

Pas si petite en fait....

Pas si petite en fait….

Étrangement, la petite pagode ne se situe pas en « plein milieu » des jardins qui l’entourent, bien au contraire, elle apparaît très vite aux visiteurs qui peuvent ensuite se balader dans les jardins arrières et ainsi accéder à un grand musée dédié à la calligraphie et aux sculptures pré et post bouddhiques.

L'architecture Made in PCC...

L’architecture Made in PCC…

DSC06203

DSC06192

Du jade, des poteries....et des oies!

Du jade, des poteries….et des oies!

On termine cette petit visite en contournant le petit plan d’eau , prompt à de galants moments « Made in China », traduction : 2 amoureux se tenant la main…et pas plus. Sur ce point, ils ne sont vraiment pas comme nous^^.

DSC06211

Promis, la prochaine fois je vous parlerai donc de la grande soeur, la Grande Pagode de l’Oie Sauvage, préférée à la petite et dont l’histoire semble plus « marquante » et plus intégrée à l’histoire de la ville. J’irais peut être avec un nouveau mode de transport….

J'ai osé....

J’ai osé….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s