Qu’est ce qu’on mange

Les grandes chaleurs sont enfin arrivées à 西安 (Xian), bien que le thermomètre soit en hausse constante et progressive depuis 1 mois. Il est grand temps d’abandonner ses habitudes de pâtes en soupes et autre 麻食 (Ma Shi):

Soupe épaisse de pâtes

Soupe épaisse de pâtes

Passons donc à des plats plus légers, plus digestes et plus agréables à déguster, parce qu’avec 34°C sur la gueule, c’est comme si on attaquait un plat de haricots blancs en sauce avec supplément fayots et boulettes de viandes (grande spécialité de mon père, en plein mois d’août dans les Pyrénées Orientales…je vous laisse imaginer… Bisous Papa)!

Voici donc une autre spécialité du 陕西 (Shaanxi, la province où se trouve Xi’an, je ne l’ai que trop répété) : les pâtes froides ou communément appelées 凉皮 (avec un petit raclement de 儿 sur la fin, pour les amateurs d’accent de Chine du Nord). Ce plat est on ne peut plus simple : des nouilles fraiches et froides (mais déjà cuites), associées avec une louchette d’huile de sésame, une louchette d’huile pimentée, une louchette de sauce soja, du glutamate de sodium (un dérivé du sel, très prisé en Chine quoique passablement dangereux…parait-il). On y ajoute, selon les variantes, des morceaux de mie de « pâtes » : comme de la mie de pain mais faîte à base pâtes de blés (un pur délice!), du concombre râpe, des pousses de soja ou encore de la poudre de cacahuète…voire tout en même temps. Le tout est mélangé vigoureusement avec des baguette par le cuistot et servi en à peine 1 minute.

Liang PiIMG_2319

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pourrais en manger tous les jours. Le prix varie entre 3,5Y et 5Y le bol, selon la quantité. Il existe aussi des variantes selon que les pâtes sont à base de blé (面皮) ou de riz. Dans l’une des cantines de mon université, il y’a même des morceaux d’épinard « intégrés » dans les pâtes! Délicieux je vous dis.

Parmi une variante assez répandue des 凉皮, il y’a la « version » chaude : les 热米皮 (Re Mi Pi), à base de farine de riz. Il s’agit de larges pâtes, à peines chaudes et elles aussi mélangées avec de la sauce soja, du piment et autres condiments. J’ai eu le plaisir de découvrir celà la semaine dernière dans un boui-boui des environs, un régal la aussi et pour 5Y le gros bol.

热米皮 (oui, je mange comme un porc!)

热米皮 (oui, je mange comme un porc!)

Enfin, pour les grosses faim ou en cas de portion de 凉皮, il n’est pas exclu d’y ajouter un 肉饼 (Rou Bing), une petite crêpe ou pain frit, fourré(e) à la viande. Les portes du paradis (ou de l’enfer, selon les affinités) ne sont ainsi jamais bien loin, quand on déguste pareil repas et ce, pour moins de 10Y…elle est pas belle la salade?

rou bing

Publicités

3 réflexions sur “Qu’est ce qu’on mange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s