Qu’est ce qu’on mange

Plongeons dans les saveur du 四川 (Si Chuan), région du Sud-Ouest de la Chine, bien connue pour sa gastronomie particulièrement relevée à coups de piments divers et de poivre du Sichuan. La particularité de ce dernier (en plus d’arracher littéralement la gueule!) est de provoquer une anesthésie de la bouche et des lèvres (à forte de dose, tu peux ensuite aller chez le dentiste te faire retirer une dent, même pas mal). Sensation très étonnante mais pas désagréable, surtout que la saveur de ce poivre me semble bien plus riche et parfumée que notre traditionnel poivre noir.

Je vais souvent dans un restaurant « sichuanais » proche de l’Université, histoire de changer un peu des pâtes en tout genre. Généralement ces restaurants sont pourvus de cartes avec photos et de menus relativement riche en plats (limite trop, on ne sait que choisir). Pour ces raisons, il s’agit souvent d’un repaire sur et rassurant pour les expatriés peu enclins à voir plus loin que la Grande Muraille de Chine, ou fainéants. Malgré la richesse de la gastronomie de cette région, réduire la cuisine chinoise à cette spécialité serait une lourde erreur.

Changement systématiquement de plats à chacune de mes visites, voici donc une présentation des 3 derniers à qui j’ai fait la fête sans sommation!

  • 糖醋里脊 (Tang Cu Li Ji)

Voilà un de mes préférés! Je le commande à chaque fois. Il s’agit (normalement) de morceaux de porcs cuits dans une sauce (très) épaisse aigre douce. On dirait presque de la sauce barbecue. Les morceaux de porcs coupées en « frites » sont enrobés de cette sauce et cuits au wok. Dans le restaurant auquel je vais le plus souvent, on dirait plutôt de la viande de poulet mais je n’en suis même pas sur tellement la sauce masque le goût. Initialement, je trouvais ce plat tellement étonnant, tellement « doux » que j’ai pensé que c’était un plat « inventé » par les chinois pour le palais capricieux délicat des occidentaux, mais non. C’est à se rouler par terre, et je ne connais encore personne qui n’ait pas aimé ce plat. Souvent accompagné d’un bol de riz règlementaire (cuisine du Sud oblige), le prix du plat varie entre 20 et 30Y à Xi’an!

糖醋里脊

糖醋里脊

 

  • 炒白菜 (Chao Bai Cai)

Autre grand classique de la cuisine du 四川 (Sichuan), le choux blanc sauté à la sauce soja et au piment. J’aurais du mal à décrire plus simplement ce plat puisqu’il porte en son la manière dont il est cuisiné et le principal ingrédient : « 白菜 » qui signifie choux « chinois » ou plutôt « choux blanc » (pour les puristes de la traduction), et  » 炒 » qui veut dire « sauter » (en terme de cuisson). A ceci s’ajoutera les morceaux de piments rouge, histoire de donner du goût à une sauce soja trop souvent re-cuite ^^. Classique, efficace, simple et délicieux…en vente dans toutes les crèmeries comme dirait l’autre. Le plat dépasse rarement les 20Y (au delà c’est de l’arnaque!)

炒白菜

炒白菜

 

  • Le plat mystère (KASSDEDI à MOTHER) : les tripes de porcs sautées aux poivrons, champignons et piment

L’avantage de ce genre de plat, c’est que rien qu’à l’odeur, tu comprends que cela ne peut pas être autre chose que des tripes! Au moins, y’a pas de mensonge sur la marchandise. Des tripes donc, sautées au 2 poivrons, de champignons noirs (木耳 Mu Er) et accompagnées de piment (évidemment)! Quel moelleux et quelles richesses gustatives, je ne m’en lasse jamais. Même si je conçois que le goût, et même la texture des tripes sont assez particuliers au contact du palais, les chinois excellent dans ce genre de préparation de morceaux de viande de moins en moins utilisés en France (semblerait-il à première vue).

Elle n'ose pas le dire, mais c'est le plat préféré de ma Moman! ^^

Elle n’ose pas le dire, mais c’est le plat préféré de ma Moman! ^^

Rien de plus à ajouter sur ce plat, si ce n’est que j’ai oublié le nom et que je me suis repéré à l’image de la carte… »bilingue », c’est pas encore pour tout de suite. En attendant, je mange! Bon app!

Publicités

2 réflexions sur “Qu’est ce qu’on mange

  1. En tout cas, le moins que l’on puisse dire est que tu ne perds pas l’appétit… Tant mieux si la cuisine chinoise est tellement riche qu’il te faudra encore des MOIS pour en faire le tour. Biz, C.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s