Comment…j’ai survécu à une soirée dans un bar gay à 西安

Un peu de détente et de fantaisie, voilà bien des choses que j’ai rarement pu rencontrer au quotidien à 西安 (Xi’an). N’étant pas un grand grand amateur du terrain nocturne, hormis les pubs, je me demandais encore comment passer un bon moment en ville sans se retrouver cerné par l’ensemble des expatriés de la ville. Car il faut bien reconnaitre que 西安 n’est pas aussi internationale et développée qu’on aimerait le croire. Le choix peut être vite limité pour animer ses week end : soit une sortie au karaoké (KTV), soit une soirée dans un bar « huppé » (traduction = nid à expatriés et à chinois parvenus qui pensent que côtoyer des expatriés, même fauchés, est gage de réussite sociale). Perso ça revient à choisir entre la peste et le choléra…que faire ?

5 lignes sur l’homosexualité en Chine

En Chine l’homosexualité, bien que « juridiquement » acceptée, a bien du mal à percer le poids des traditions. Les chinois sont donc particulièrement discrets sur le sujet et très rares sont ceux qui assument leur penchant en public ; c’est plutôt de l’ordre de celui qui le dissimulera le mieux. De la à croire que l’homosexualité est réprimée, je tiens à rassurer mes fans lecteurs : il n’en n’est rien. Par contre, une perte de « face » sociale est à prévoir en cas de sortie du placard. Si bien que les chinois ont appris à jouer une véritable double vie :

  • Soit en se mariant avec des femmes ignorant leur véritable identité sexuelle. L’honneur de la famille étant préservé, plus rien d’autre ne compte ;
  • Soit en se mariant « entre homosexuels », s’entend par : les gays se marient avec des lesbiennes. Le mariage ainsi consommé, chacun vit de son côté avec son partenaire  » de vie ». Quelques gages sont ainsi donnés aux familles respectives (ignorantes du stratagème); là aussi, l’honneur est respecté.

Mais je m’égare un peu… Bref, venu de rien, j’entends donc parler de l’existence de « boites » gay qui s’avèrent plutôt être des « boites-cabarets-dansants ». Avec un ami de mon coloc nous nous rendons le weekend dernier à celui qui répond au nom de 月宫 (Yue Gong – Palais de la Lune…je vois déjà les jeux de mots! ). Ce bar se trouve dans une petite ruelle perpendiculaire à 和平门 (He Ping Men – la Porte de la Paix) à l’intérieur des remparts : 东七道巷 (Dong Qi Dao Xiang).

Bienvenu à 天月宫

Pour ce qui est de l’endroit, il s’avère à première vue être un grand bar, avec une salle relativement spacieuse. Celle ci accueille un grand nombre de tables et fait à une scène/piste de danse. Le fond de la scène est constituée d’un écran géant et d’un escalier descendant sur scène. Jusque là, rien d’anormal si ce n’est une certaine ambiance un peu « glauque » du fait d’être les seuls clients à 20h. On est placé près de la scène et nous commandons 6 bouteilles de 60cl de Carlsberg pour la modique somme de 120Y. Chaque table dispose d’un bol de graines de tournesol, rechargeable à souhait.

Après interrogations des serveurs, on apprend donc que le spectacle commence à 22h30, d’où l’absence de client à cette heure-ci. Mais la salle va vite se remplir au fur et à mesure ; à 22h30 le bar est plein comme un œuf. Je vous passerai la scène du mec qui vient nous tenir la jambe pendant 1 heure pour parler et nous poser les questions plus indélicates les unes que les autres. J’oubliais de préciser que 2 barres de « lap-danse » étaient disposées de part et d’autre du bar…et c’est là que tout commence, car je me demandais encore à quoi nous allions avoir affaire… depuis 30 minutes qu’ils testaient la machine à fumée.

Défilés de dragqueen (Drama Queen) et chorégraphie de boy’s band périmés

A 22h35 on est en plein dedans. 2 mecs viennent se positionner sur chaque bar de « Lap Danse » et une belle « demoiselle » fait son apparition sur le podium. Et c’est partie pour 5 minutes de déhanché sur une musique mi-techno mi-dubstep (pas désagréable). Pour ce qui est de la morphologie et le style des « danseurs » on est loin du sulfureux européen : fin de puberté, filiforme et certainement pas dénudé ; on est en Chine bordel! Ce qui me donne l’impression que l’on est loin d’une ambiance style « bar à putes de Pataya » ou les Bains-Douches à Paris un samedi soir. C’est à peine soft, c’est amusant et plaisant, rien d’agressif ni de subversif.

"Papa, toi qui voulait voir de belles filles en photo, te voilà servi"!

« Papa, toi qui voulait voir de belles filles en photo, te voilà servi »!

Les chorégraphies sont kitchissimes, peu habitées. Les costumes sont fournis et nombreux, mais parfois troués et ça reste très « amateur » même si ont sent que les danseurs et danseuses veulent bien faire. C’est très touchant sans être pathétique…mais PUTAIN QUE C’EST KITCH!

Celle là c'est pour toi papa!!

Celle là c’est pour toi papa!!

Nous enchainons sur un chanteur qui viendra nous chanter 2 chansons chinoises Pop en vogue…mais avec une voix de castra, limite opéra de Pekin. Ajoutez à ça un micro mal réglé, une sono trop forte et un chant trop près du micro et vous obtiendrez -15db à chaque oreille.

Hum...

Hum…

S’en suit une chorégraphie en play-back désastreux (pire que pendant les émissions Dance Machine sur M6), façon boy’s band niaiseux…admirez les micro non branchés et les costumes à l’avenant (il y’a aussi un « Point Moustache »)!

IMG_3895

La minute « Le Plus Grand Cabaret du Monde »

Eh oui, nous avons eu à ce moment où tu te dis que cela te rappelle une vague émission sur France 2. Ca commence avec cette scène de vaudeville chinois, où 4 mecs très mal maquillés (à dessein) entrent sur scène pour te jouer une petite scénette d’hystérie. Rigolo ma foi même si je n’ai pas très bien compris ce qu’ils disaient.

IMG_3902

Ca sentait bon l’improvisation et les acteurs se bidonnaient eux-mêmes. Forcément communicatif…jusqu’à ce que mon pote me signale qu’il a vu 2 « enfants », de pas plus de 10 ans, près du bar. N’étant pas sur de bien comprendre, je laisse couler en me disant que ce n’était pas possible…erreur!

Car oui, ils ont quand même fait la prouesse d’inviter une petite troupe de 3 enfants acrobates, dont 2 ne doivent pas avoir plus de 10 ans, chaperonnés par un « grand frère » dont l’âge ne doit pas excéder les 16 ans. Alors je vois déjà les cris d’orfraie de certains :  » des enfants dans une boite gay!!!!« . Je me suis posé la même question et je comprends que cela dérange, finalement ce n’est pas leur place. Encore moins d’intégrer une troupe d’acrobates. Finalement en France, rien que ça, ça serait interdit…on préfère toujours quand ça vient des autres pays, c’est plus acceptable à nos yeux d’occidentaux (je m’égare). Je tiens à repréciser que dans ce bar, on est plus proche d’un cabaret type « Michou » en plus soft (eh oui c’est possible) que d’un bar à partouze. Donc une fois passée cette impression, savourons ce spectacle d’acrobaties assez dingue, et même plus impressionnant que lorsque j’ai visité le temple de Shaolin.

IMG_3915IMG_3919

La touche ethnique n’est jamais bien loin du spectacle

En effet parmi les tableaux successifs nous avons eu le droit à :

Ambiance "Mongolie Intérieure" sur fond de musique chevaleresque

Ambiance « Mongolie Intérieure » sur fond de musique chevaleresque

Ambiance "Xinjiang" avec ses mélodies arabisantes

Ambiance « Xinjiang » avec ses mélodies arabisantes

Bref, on en prend plein les oreilles (très fort) et plein les yeux (selon les amateurs du genre). Je tiens à noter qu’il y’a quelques « demoiselles » fort élégantes et voire même dotée d’une beauté naturelle assez insoupçonnée (surement les 3 kg de maquillages en cause…). Mais je laisse mon père se faire une idée. ^^

Le spectacle a duré en tout et pour tout 2h et à 00h30, la piste se transforme en dance-floor géant, où tout le monde peut prendre part, accompagné de quelques danseurs de la troupe. Personnellement en y repensant, je me suis drôlement bien amusé et je pense y retourner de temps en temps. L’équation spectacle extravagant + bière  + possibilité de fumer comme un pompier sans devoir sortir = SOIREE REUSSIE!

Cadeau Papa, je t'aime!

Cadeau Papa, je t’aime!

Publicités

7 réflexions sur “Comment…j’ai survécu à une soirée dans un bar gay à 西安

  1. Les talons ! quelle hauteur !
    ralala les soirées où tu sors pas fumer le rêve !
    Je vois que tu t’amuses bien c’est super 🙂

    Comment se déroulent les cours que tu donnes ?
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s