Qu’est ce qu’on mange

Faute de quelques sujets à me mettre sous la dent et la période des examens approchant (auxquels je ne participerai pas, préférant passer les fêtes sur Shanghai), j’ai un peu délaissé le blog pour me consacrer plus assidument à l’étude du chinois (ne suis je pas sur place pour cela après tout ?).

Il fait définitivement froid à 西安 (Xi’an) et cela n’aide pas beaucoup à varier les plats, toujours à la recherche soit du plus roboratif, soit de celui accompagné d’un épais, bouillant et piquant bouillon (un peur lourd à lire, non ?). Si l’année dernière, mon éblouissement culinaire était les 油泼面 (You Po Mian), cette année je découvre avec délectation tous les préparations à base de soupe, appartenant généralement à la grande catégorie des 麻辣烫 (Ma La Tang – Soupe brulante et « engourdissante » en raison du type de piment utilisé). Dernièrement, je vous avais parlé du 砂锅. Il y’a deux semaines, j’ai eu le plaisir de découvrir un variante bien connue des chinois mais qui se caractérise par l’absence de bouillon, puisque les aliments sont sautés/frits dans un gros wok.

 

Qu’est ce qu’un 麻辣香锅 (Mala Xiang Guo)

Pour les plus observateurs d’entre vous, vous remarquerez que les caractères « 麻辣 » (Ma La) sont communs à 麻辣烫 et au  麻辣香锅. Il n’y a pas de hasard puisque la saveur principale est donc le poivre, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’un poivre qui « engourdi » toute la bouche, le poivre du 四川 (Sichuan). Cette saveur bien particulière a comme attribut de piquer la bouche mais de provoquer très rapidement un engourdissement général de la langue et du palais, donnant ainsi l’impression que votre bouche (et à fortiori votre estomac) peut résister à tout. Combien de fois ne me suis-je pas ébouillanté la langue (sans m’en rendre compte), après avoir bu trop vite une soupe encore bien trop chaude mais copieusement arrosée de poivre du 四川 (Sichuan).

chine-poivre-de-sichuan_1229546025

Revenons en au 麻辣香锅 (Mala Xiang Guo), véritable marmite de saveurs dont la constitution revient entièrement au client. Je m’explique. Quand vous commandez un 麻辣香锅, c’est vous qui précisez l’ensemble des ingrédients que vous voulez que le chef cuistot incorpore à votre marmite qu’il fera par la suite rapidement sauter avec une base de poivre du 四川, cela va sans dire. Et les ingrédients sont plus que pléthoriques, on ne sait que choisir. Voici un aperçu général.

Clients en plein exercice de sélection

Clients en plein exercice de sélection

En fonction des enseignes, l’ordre des ingrédients varie mais on s’en fout dans la mesure où tout finira dans une seule et même marmite. Vous avez donc la possibilité de choisir les différents touffus et autres aliments à base de farine de blé et de farine de riz (nouilles gluantes, « saucisson » de pâtes …), ainsi que des champignons (香蘑菇 – Xiang Mo Gu, champignon parfumé) ou encore du 苦瓜 (Ku Gua, une courge particulièrement amère).

IMG_4088

Bien évidemment, on accommode le tout de nombreux légumes tels que les tranches de poireaux, du brocolis, de la laitue, des courgettes, du 南瓜 (Nan Gua – « courge musquée ») etc. Je précise que l’ensemble des ingrédients sont strictement crus et ne bénéficieront d’un temps de cuissons tout juste suffisant pour faire cuire la viande. Là aussi, en fonction des enseignes toujours, large gamme de choix : du blanc de poulet, au cartilage de poulet (si si!), têtes de poissons, sèche, tranches de boeuf ou de mouton, saucisson, saucisses, abats, crustacés en tout genre etc.

IMG_4090

Reste à déterminer la puissance du « pili pili » à insérer dans votre marmite d’ingrédients et moins de 10 minutes après, le tout vous sera servi, agrémenté d’un bol de riz. Enfin, pour la couleur (mais aussi la saveur), veuillez arroser le tout d’une pluie de coriandre frais!

C'est selon la santé de vos hémorroïdes...

C’est selon la santé de vos hémorroïdes…

 

Verdict gustatif

Ça déchire, y’a pas à tortiller, c’est un pur délice! C’est un véritable pot pourri de saveurs qui s’entremêlent au gré du parfum du poivre du 四川 (Sichuan). Ca peut donner envie de pleurer à certains égards, mais croyez moi, cela ne pourra être que des larmes de joies et je recommande vivement ce plat! Approuvé par Guigui!

Gloupsi Sniffouu! Miam!

Gloupsi Sniffouu! Miam!

Publicités

7 réflexions sur “Qu’est ce qu’on mange

  1. huuuummmm comme ça doit être bon !!!!
    Moi qui aime ce qui est épicé !!!
    Je me disais…comment ce fait t’il que nous n’avons plus de nouvelle de notre camarade de chine ????
    Bonne fin d’année Guillem
    Biz

      • Tout va bien, déjà 1 an que j’ai arrêté de travailler mais je n’ai pas vu le temps passé : cours d’anglais, sport etc…. !!! La santé est bonne….c’est le principal !!!! Bonne continuation à toi
        A+….Biz

  2. bon, du moment que tu écris des articles, même si ça relate une fois de plus ce dont tu me parles constamment: LA BOUFFE, c’est bien quand-même! Quand est-ce que tu m’invites à manger un 麻辣香锅d’ailleurs?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s