Danse avec les Shanghaïens : et les cht’ites n’enfants chinois (上海)

Après avoir découvert le plaisir d’un cours de danse à l’Université des retraités de Shanghai, me voici embarqué par mon ami professeur de danse (盼盼) pour un cours destiné aux enfants. Autre âge, autre danse, autre ambiance, le cours à la particularité de se dérouler dans une très belle banlieue de 上海 (Shanghai), qui se nomme 七宝 (Qi Bao – « les 7 trésors »). Cette banlieue ressemble, sur bien des aspects, aux villes  » à canaux » tel 苏州 (Suzhou) et procure ainsi un sentiment de calme, en comparaison au tumulte du centre de 上海 (Shanghai).

Centre du "county" (镇) de 七宝 (Qi Bao)

Centre du « county » (镇) de 七宝 (Qi Bao)

Mais revenons en à la danse. Mon ami intervient une fois par semaine dans cette école, en guise de cours « extra-scolaire », après la classe, si vous préférez. Certains font du foot, d’autres du basket, d’autres encore du macramé …et bien là, c’est de la danse.

C’est parti pour ce qui pourrait nous paraître (à nous, occidentaux) comme un bon dans le temps. Le cours est composé de presque une trentaine d’enfants, âgés de 8-9 ans maximum. Et la règle est la suivante : le petites filles en tutu rose, et les garçons (si si il y’en a), en « pyjama » noir…et c’est pas autrement!!

Tout le monde dans le rang

Tout le monde dans le rang!

Personne ne bouge une oreille quand le professeur parle, silence angélique. Et quand il convient de répéter les chorégraphies en musique (et en rythme donc), chacun reprend en chœur les paroles de la chanson.Concernant ces dernières, j’ai trouvé les mélodies très « gnan-gnan », et les chorégraphies très (trop) enfantines ; s’entend par là : bisounours, mon ami l’escargot, les fleurs sont roses etc etc. Je vous laisse en juger par vous même.

 

Quoi qu’il en soit, j’étais captivé par les efforts déployés par chaque enfant pour essayer de donner le meilleur de soi, c’était très touchant et en même temps très mignon. Bon, je n’y resterais pas 1 heure de plus mais c’était vraiment une belle expérience, qui m’a permis aussi d’entrevoir un pan de l’éducation culturelle et artistique des enfants en Chine, et ce qui m’a paru essentiel.

Je ne sais pas trop à quoi peut bien correspondre à un cours de danse en France, pour un tel public, mais j’avais dans l’idée que l’approche musicale et stylistique étaient bien différentes de ce à quoi j’ai pu assister. Qu’importe après tout, la sincérité des élèves était là :).

DSC07072

Niveau danse, Shyme peut bien aller se rhabiller

Publicités

3 réflexions sur “Danse avec les Shanghaïens : et les cht’ites n’enfants chinois (上海)

  1. Alors là, je ne sais pas si j’ai envie de pleurer d’émotion ou de pitié… C’est touchant, mais où est donc passé le rythme? C’est gentil, mais où est donc passé el fuego ? Je crois que je vais en rester au ping-pong et badminton avec nos amis les chinois… Mais fais donc ce que bon te semble. Toi en tutu ou en caleçon hyper moulant, ça doit être légendaire! Je demande à voir!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s