Le nouvel an chinois vu de l’intérieur III : le village de 鲍峡 (Bao Xia – 湖北)

Loin d’être un chemin de croix pour se rendre à 十堰 (Shiyan), la visite de cette ville s’avère toutefois assez peu stimulante. Hormis son caractère vallonnée (un peu comme San Francisco), 十堰 (Shiyan) ne se distingue pas vraiment de n’importe quelle autre ville chinoise avec ses malls, ses quartiers dédiés à la restauration, sa place « du peuple » (人民广场 – Ren Min Guang Chang)… .

十堰 (Shiyan), une ville chinoise comme une autre

十堰 (Shiyan), une ville chinoise comme une autre

Que l’on se rassure, la famille de mon ami 盼盼 (Panpan) a justement prévu de passer les festivités du nouvel an dans le « village » natal. Difficile de s’y retrouver en Chine concernant les divisions administratives qui ne correspondent pas vraiment aux notres. Par exemple, il y’a la ville prefecture comme 十堰 (Shiyan), aussi grande que l’Ile de France, qui est divisée en 县城  ( Xian – comté ou « county » en anglais), eux mêmes composés de « villages » 镇 (Zhen – parfois comparable à des villes moyennes en France) auxquels peuvent être rattachés des hameaux  村 (Cun).

Nous nous rendons donc dans un 镇 (Zhen) du nom de 鲍峡 (Bao Xia) , appartenant au  « county » de 郧 (Yun), rattaché à la ville de 十堰 (Shiyan). En gros, on n’a pas quitté à proprement parlé la ville principale, du fait du rattachement administratif en cause. Nous sommes dans la très grande banlieue, à 45km.

Bienvenu à 鲍峡 (BaoXia)

Bienvenu à 鲍峡 (BaoXia)

Effectivement, aux premiers abords, ce village ne vend pas du rêve avec sa rivière quasiment asséchée, sa voirie à la propreté limite et son béton sur-présent, mais voilà, les villages n’échappent pas non plus au « bétonnage » bordélique lié à l’urbanisation.

Vue du village depuis les collines environnantes

Vue du village depuis les collines environnantes.

Ce village se niche entre les montagnes et diverses collines qui permettent de crapahuter et d’observer ainsi des paysages qui illustreraient parfaitement les romans de nos écrivains naturalistes. Une charme sec, âpre et brut se dégage de tout cela, mais c’est bien la simplicité et la dureté de ces paysages qui les rendent si appréciables, si beaux (oui j’ose!)

Derrière l’appartement où vit la famille de mon ami 盼盼, on accède aux collines en traversant divers potagers où la part belle est donnée aux choux en tout genre. Avant d’arriver aux sommets des collines, je me rends aussi compte que nous déambulons sans le savoir (du moins en ce qui me concerne) entre les tombes des anciens du village. Tombes à la structure complètement différente de nos caveaux puisque l’incinération est de mise, et les fleurs ne font pas parti de la culture funéraire. On vient y bruler de la fausse monnaie, allumer des bâtons d’encens ainsi que faire péter des centaines de pétards, afin de faire fuir les mauvais esprits. Tout cela s’inscrit dans un processus de piétée filiale (孝顺 – Xiao Shun) très ancré, même chez les jeunes…ce qui parait faire défaut à nos sociétés occidentales modernes. L’ambiance est pourtant moins solennelle ou macabre qu’en Europe puisque ces tombeaux s’intercalent souvent entre 2 potagers en hauteur et on surtout valeur de mémoire plus que de recueillement expiatoire ou mortifère.

IMG_4668IMG_4667

Pendant les 3 premiers jours, on bénéficiera même d’un temps particulièrement clément avec des températures approchant les 25 degrés en après midi. Rien de mieux pour découvrir les lieux, dont on fait toutefois, rapidement le tour. Mais je ne suis pas au bout de mes surprises ^^ …

 

Publicités

3 réflexions sur “Le nouvel an chinois vu de l’intérieur III : le village de 鲍峡 (Bao Xia – 湖北)

  1. Très intéressant…ce voyage….surtout de la façon dont c’est « raconté » !
    Bien écrit… plutôt !
    Bon…..j’arrête ….. les compliments, car tu vas me prendre pour une « neuneu » et finir par croire que je « radote » !!!!!
    Bizzz

  2. Tu parles de gastronomie, mais plus encore des paysages, coutumes ancestrales, dignité chinoise, hospitalité, grands projets de béton. T’es fort Guillem! En trois récits agréablement illustrés et bien ‘débroussaillés’ tu nous offre la Chine sous sa diversité émouvante. Merci de nous abreuver et continue sans relâche!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s